Les critiques // Looking : Saison 2. Episode 7. Looking for a Plot.

Rédigé par Wyzman Rajaona
Nouveau tour de force des scénaristes de Looking : réussir à nous faire rire et à nous surprendre pendant un épisode axé sur un enterrement. Et cette semaine encore, le pari est réussi !

Le père de Doris est mort. Dom et Patrick l'accompagnent aux obsèques. L'occasion pour le premier de se sortir de sa routine et pour le second d'oublier la manière dont il s'est lamentablement ridiculisé la veille. L'épisode permet ainsi au spectateur de mieux appréhender la relation Doris/Dom et plus simplement d'en apprendre davantage sur leur enfance respective. Grâce à des plans solaires, Andrew Haigh, le réalisateur, illumine cet épisode un chouïa morbide. Certes, les trois personnages se rendent à un enterrement mais ce n'est pas pour autant que l'on doit assister à une demi-heure de pure désolation. Doris est triste, nerveuse et cela se sent. Mais ça n'enlève rien à son charme et ça ne l'empêche pas de nous gratifier de quelques répliques cinglantes dont elle a le secret.

À côté, Dom est fidèle à lui-même : très serein dès lors qu'on ne lui parle pas de son avenir et de son restaurant. Ce voyage en terre connue est l'occasion de faire le point, de se remémorer certains (bons) souvenirs et d'aller se recueillir sur la tombe de son père. Enfin, faut-il encore qu'il la trouve ! Patrick fait de son mieux pour soutenir son amie mais finit par craquer avant elle. Bah alors, Patty serait-il beaucoup plus fragile que ce que l'on pense ? Par chance, son interprète, le génial Jonathan Groff, parvient à le rendre subtilement humain et s'affranchit de la caricature du pleurnichard que Patrick est parfois. Un exploit.

Un peu plus sérieux que la série en général, ce septième épisode a la particularité d'aborder des thèmes tels que la vie, la mort et la filiation avec finesse et pertinence. Qui plus est, si l'accident de voiture nous choque, c'est parce qu'en plus d'être inattendu, il nous rappelle sans détour que la fin pourrait survenir plus tôt prévue. Une belle mise en images. Cela étant dit, ne nous mentons pas : la scène finale était inespérée. Si une réplique supplémentaire en aurait fait la scène de trop, la scénariste a réussi à s'arrêter juste quand il fallait. Une seule hâte : voir la suite !

Note : 9/10. En bref, on est conquis.