Les critiques // The 100 : Saison 2. Episode 15. Blood Must Have Blood (1).

Rédigé par Mickael Lebrun
Après plusieurs semaines sous tension liés à l’affrontement qui approche c’est déjà l’avant dernier épisode de la saison et celui-ci nous offre son lot de surprises.

Nous y sommes enfin ! L’affrontement se profil et l’échiquier  terminent de se mettre en place. L’épisode commence avec Bellamy qui gère vraiment dans sa mission et libère les grounders des cages du Mont Weather mais pendant ce même temps le président fait propagande contre son peuple et engage une véritable chasse aux sorcières. En dehors l’armée de terriens est prête, le plan qu’expose Clarke aux différents chefs de guerre est parfait, trop parfait, on se doute que ça ne va pas se passer comme prévu. Le Mount Weather est alors pris au piège derrière ces murs. Le président, désespéré s’en remet à son père et essaie de le convaincre en touchant ses points sensibles. Là on se dit que l’ancien président qui a tant défendu les 44 ne va pas lâcher prise maintenant. Mais le « Attend » ne laisse rien présager de bon. 

Le plan de Clarke et Lexa fonctionne, bien que Raven et son nouveau petit ami aient eu du mal. La porte blindée est prête à être ouverte mais il reste une dernière étape à franchir qui est l’élimination des soldats qui leur tirent dessus. L’affrontement est imminent, on est pris dans l’action, Clarke donne enfin le moment qu’on attend tous depuis plusieurs semaines, l’assaut. Mais Lexa stop tout. On est alors surpris, on se demande ce qu’il se passe, d’autant plus qu’elle est en présence d’un homme de sous la montagne. On se dit en tout premier qu’elle a réussi à sauver tout le monde par la diplomatie mais non ce n’est pas le genre de la montagne. Et là, la sentence tombe, Lexa a fait un marché avec ces gens mais uniquement pour sauver les siens. On tombe des nu tout comme Clarke qui reste bouche bée ! La guerre est donc annulé tout comme l’opération sauvetage des 44. C’est une vraie surprise. On est frustré car on voulait cette guerre, de l’action mais on est aussi énervé de s’être fait avoir par Lexa. Une semaine auparavant elle embrassait Clarke et quelques minutes auparavant elle laissait envisager à Clarke un futur possible en commun. Etait-ce une stratégie ? Les scénaristes auront bien joué leur coup, en nous énervant mais si tout se passait comme on voulait, ça serait lassant.

Suite à cette situation Octavia est destituée de son statut de second, alors qu’elle venait d’être acceptée en tant que terrienne. En effet, elle veut s’en tenir au plan pour sauver son frère et tient tête à son mentor Indra. De son côté Lincoln, se sent plus que jamais sky people mais Lexa ne l’entend pas de cette manière. Mais la plus touchée par cet évènement est bien sûre Clarke qui en tant que chef veut sauver ses semblables. D’autant plus qu’à l’intérieur les 44 sont en danger plus que jamais. L’autre grosse surprise vient de Wallace qui a céder à la tentation lancée par sons fils et qui à trouver la solution pour se sauver lui et son peuple. On sait après que c’est lui qui à eu l’idée du pacte avec Lexa. C’est vraiment l’épisode des déceptions, tous ceux qu’on croyait nos alliés, se sont enfaite retournés contre le sky people. Seul Maya reste fidèle a ses convictions et est d’ailleurs face à une mort imminente et l’on se demande comment elle va s’en sortir. Sera-t-elle une victime lors du season final ?

Note : 9/10 En bref, malgré des éléments qui peuvent nous contrarié, The 100 surprend et relance toutes les cartes avant le final de la semaine prochaine.

Dans le prochain épisode :