Empire et Nashville, deux séries musicales comparables ?

Rédigé par Karim Saoudi
"Nashville" se focalise sur la légende de la country Rayna Jaymes (Connie Britton) et les difficultés qu'elle rencontre pour rester au top. "Empire" se focalise sur le grand Lucious Lyon (Terrence Howard) et la manière dont il gère son label de musique hip-hop et R&B. Deux registres musicaux différents mais deux séries finalement assez similaires. Question : "Nashville" et "Empire" sont-elles comparables ? Si oui, qu'est-ce qui les différencie et les relie ?

Dans "Empire", nous suivons Lucious Lyon, un homme qui a commencé sa carrière dans la rue et qui, grâce à l'aide de sa femme Cookie (Taraji P. Henson) est parvenu là où il est aujourd'hui. Lorsqu'il découvre qu'il est atteint d'une maladie incurable, il décide mettre ses trois fils en compétition afin de voir qui pourra le succéder. Dès lors, la série montre les trois frères essayant d'obtenir l'approbation de leur père, mais les trois sont différents. Il y a Jamal (Jussie Smollett) le cadet gay qui cherche l'attention de son père depuis qu'il est petit et qui écrit ses propres musiques, Hakeem (Bryshere Y. Gray) le Benjamin gâté par son père qui veut prouver qu'il est le meilleur, et enfin, Andre (Trai Byers) l'aîné sans aucun talent musical, bipolaire et qui se charge des finances de l'entreprise. 

De son côté, "Nashville" nous montre de Rayna James, la Reine de la musique country depuis des années qui, avec les changements musicaux, les nouveaux artistes et ses problèmes familiaux, fait son possible pour rester première dans les charts. Elle va donc décider d'ouvrir son propre label Higway 65 pour signer de nouveaux artistes encore méconnus. En parallèle, il y a Juliette Barnes (Hayden Panettiere), une chanteuse qui a débuté avec de l'auto-tune et des musiques pour adolescents mais qui désormais va au-delà des stéréotypes et montre la véritable chanteuse qu'elle peut être quand elle compose ses propres musiques. 

"Empire" et "Nashville" ne sont finalement pas très différentes. D'un coté nous avons un homme qui veut rester au top et montrer à ses enfants les valeurs qu'il défend et de l'autre, une femme qui se bat pour que son entreprise ait les meilleurs artistes possibles et qui protège ses filles des journalistes et des projecteurs. Les deux séries vont nous montrer le côté clinquant de l'industrie musicale mais également les luttes des artistes qui défendent leur musique. Elles se reposent aussi sur leur casting en créant d'excellents binôme. Rayna et Juliette sont certes rivales, mais elles forment aussi un excellent duo musical dès qu'elles montent sur scène. De même pour Jamal et Hakeem, dont le mélange hip-hop et R&B inspire les meilleurs morceaux de "Empire". 

Au final, ces deux séries proposent chaque semaine d'excellentes compositions originales, et des intrigues qui nous transportent derrière les projecteurs pour nous montrer les étapes de création d'un artiste et d'une musique, ainsi que les luttent personnelles des personnages principaux. On retrouve aussi des intrigues similaires (label qui ne cherche qu'à faire des profits, la difficulté d’être gay dans le monde de la musique, la peur d’être la risée des journalistes suite à un moment d’égarement, etc.) et cela avec autant de guest-stars. 

Bande-annonce de "Empire"


Bande-annonce de "Nashville"