Les critiques // Gotham : Saison 1. Episode 17. Red Hood.

Rédigé par Karim Saoudi
Gotham est de retour cette semaine pour un nouvel épisode, qui se montre encore une fois, très médiocre. La série peut faire mieux, elle a eu quelques bons épisodes et a de bons personnages, un bon casting et un univers très large pour pouvoir nous délivrer de la qualité, mais ça ne semble pas être dans les cordes de Gotham pour le moment.

En effet, si l'épisode de la semaine dernière était à la limite du mauvais, celui de cette semaine est complètement dans le rouge. Pour tout vous dire, c'est un épisode qui ne donne vraiment pas envie de continuer la série. Comme son titre l'indique, l'épisode va nous introduire les origines du méchant Red Hood. Je ne connais pas le méchant dans les comics, mais je pense que c'est mille fois mieux qu'un simple braqueur de banques qui met une capuche trouée en guise de porte chance contre les armes à feu. Pourquoi Hood ? Car pour se sortir de situation délicate avec la police, le Red Hood lance une horde d'argent dans la rue pour créer une diversion. La fin nous montre un enfant ramassant la capuche en faisait avec ses doigts une arme.

C'est là qu'on se dit qu'on ne veut finalement pas connaitre les origines du Joker ni des autres personnages populaires de l'univers de Batman car excepté le Pingouin en début de série (désormais c'est un personnage qui ne sert qu'à essayer de faire tourner un bar), Gotham n'a réussi aucune histoire d'origine. Selina Kyle aka Catwoman ne sert à rien, Poison Ivy sert de décoration, Barbara (Batgirl ?) est pitoyable, le Riddler n'a droit qu'à quelques minutes d'apparitions et ainsi de suite.

Finalement, Gotham s'enfonce de plus en plus dans le ridicule. La scène avec Fish Mooney est sans mot, un vieux film d'horreur en noir et blanc ne fait pas aussi pire que la scène que nous fait assister Gotham cette semaine.

Note : 1/10. En bref, bravo pour l'effet de surprise, le reste peut disparaître.

Dans le prochain épisode :