Les critiques // The 100 : Saison 2. Episode 13. Resurrection.

Mickael Lebrun
The 100 n’a jamais été aussi bon ! Après le début des hostilités la semaine dernière, on aurait pu penser que cette semaine allait être moins intéressante. Mais il n’en est rien ! L’épisode est haletant ! 

Quand l’heure serait à compter ses morts, les survivants n’ont même pas la paix et le temps de se remettre de ce missile. En effet un sniper veut tous les tuer. L’heure est tout de même au décompte pour nous, téléspectateur et l’on se rend vite compte qu’aucun mort n’est pour l’instant à déplorer dans cette attaque meurtrière. Le suspens plane tout de même sur Marcus jusqu’à la fin de l’épisode. La série n’a pas voulu sacrifier ces personnages dans ce massacre, garde-t-elle ses morts pour le season final avec on le suppose la grande guerre ?

Dans cette situation de chaos, Octavia prend le commandement des survivants terriens, Indra étant blessée. Et là on retrouve notre Octavia sous sa plus grande forme. Elle évolue très vite et va sûrement devenir  une personnalité forte de ce peuple. Pourquoi ne pas imaginer leur future chef ? Suite aux lourdes décisions prisent par Clarke dans l’épisode précédent, on retrouve également la Clarke que nous connaissons pleines de courage et de justice en décidant de retourner aider les survivants.  Comme l’a dit Lexa «  toute victoire nécessite des sacrifices ». Eh oui il aura fallu tous ces morts pour que l’alliance entre ces deux peuples soit enfin soudée assez solidement. De plus la vengeance des terriens est en marche, et on sait comment ils sont en mode Revenge.

Sous la montagne c’est aussi l’effervescence. Ce n’est plus une révolution qui est en marche dans ce milieu mais véritablement une guerre. Dès les premières minutes on assiste à un combat épic ! C’est une véritable boucherie. Jasper se montre le plus atteint par cette situation à la limite de devenir fou. Tombera-t-il dans la folie comme Finn auparavant ? Le seul point négatif c’est que leur effet de surprise était plutôt prévisible mais n’entache en rien au plaisir de regarder cette scène. La pression augmente tout au long de l’épisode avec la mise en danger de mort de Maya qui est sauvé in extremis (une autre mort évitée). Encore une fois la suite des choses bien qu’elle soit bonne est prévisible lorsque des habitants décident de cacher les 47. Les signes qui pouvaient nous faire penser cela sont l’apparition du père de Maya et l’éloge qui était fait sur sa mère révolutionnaire. Enfin cet épisode se termine avec, pour la première fois si ma mémoire est bonne, une chanson qui ajoute de l’attrait à la scène du départ pour l’ultime bataille.

Note : 10/10. En bref, c’est excellent, on monte en pression de plus en plus, l’attente va être longue jusqu’à la semaine prochaine.

Dans le prochain épisode :