Les critiques // Constantine : Saison 1. Episode 9. The Saint of Last Resorts 2.

John Constantine et son équipe reviennent enfin dans un épisode un peu compliqué, après nous avoir laissé dans un mid-season final à la sauce "Arrow".

L'épisode enchaîne directement sur la suite du précédent avec Constantine se faisant tirer par une none voulant sauver sa peau et celle du bébé. Constantine est donc livré à lui même et il va faire du grand Constantine: il va décider de se faire posséder par ce démon. La série fait bien les choses avec un épisode réussi dans l'ensemble, efficace sur biens des aspects. Pour échapper à la mort John va accueillir un démon en lui. Condamné à ce que celui-ci prennent possession de son corps, John Constantine doit maintenant s'auto-exorciser pour se libérer de cette emprise démoniaque et s'évader de la prison mexicaine où ses crimes l'ont conduit.

On retrouve comme d'hab des défauts inhérents: des décors vides, un rythme mal cadencé, et l'absence d'un grain de folie qui fait toujours défaut à cette version NBC du personnage, encore assez loin de son parallèle comics. Mais bon ... il n'empêche que que le show reste bon et divertissant, servi comme d'hab par un excellent Matt Ryan et une ambiance sombre très réussi surtout dans ce joli décor Mexicain de plomb. 

En bref, on a une belle possession de Matt Ryan/Constantine très crédible, une Zed qui se dévoile de plus en plus et Chas qui est plus exploité (enfin !!). Mais il reste un soucis au niveau de l'histoire principale qui est presque inexistante mais on s'en que ça s'améliore. Tout ne va pas si mal chez NBC (même si les audiences ne suivent pas malgré le changement d'horaire). On espère juste que la série ne remettra pas d'emblée à nous faire du "freak of the week".

Note: 7/10. Un épisode dynamique mais mal exploité. 

Dans le prochain épisode : 

Par : Jordan Foulon