Dossier : 5 bonnes raisons de regarder Empire !

Lancé le 7 janvier dernier, Empire, le nouveau drama musical de la chaine américaine Fox fait actuellement un carton outre-Atlantique. Centré sur la maison de disque d'une famille Afro-américaine, les Lyon, Empire un énorme soap comme on en fait peu de nos jours. Si vous n'en avez pas entendu parler, ça ne saurait tarder. Car s'il y avait 9 millions de curieux devant le series premiere, ils étaient plus de 11 millions mercredi dernier à suivre le troisième épisode. Et sur les 18-49 ans, la cible préférée des annonceurs, ça ne cesse de grimper également. En d'autres termes, le phénomène Empire est en marche ! Voilà donc pour vous 5 bonnes raisons de regarder ce nouveau "guilty pleasure", cet anti-Glee absolument jubilatoire.

Un produit hybride et carrément génial
Le scénariste de Recount et co-scénariste des deux derniers Hunger Games à l'écriture. Le réalisateur de Precious et Le Majordome derrière la caméra. Des acteurs très convaincants devant. Un producteur mondialement connu dans les coulisses. Des guest-stars à la pelle : Macy Gray, Courtney Love, Naomi Campbell, Serayah ou encore Snoop Dogg. Et tout ça pour un soap !? Si Empire se rapproche de Dynastie, son traitement résolument moderne transforme rapidement l'essai. Chaque fin d'épisode donne envie de voir le suivant et de découvrir les autres secrets de cette famille pas si parfaite. Si les ressorts de la série (manipulation, argent, sexe) sont vieux comme le monde, le tout se veut empreint d'une grande modernité et d'un certain goût pour l'autodérision. Il n'est donc pas étonnant  que l'on se batte ici et là dans des ascenseurs, qu'il y ait des jeux de rôle pendant les scènes torrides, que l'on utilise la terminologie de sites pornographiques ou que l'on voit éclore des artistes sans aucun talent.

L'heure de gloire de Taraji P. Henson
Bien que déjà passée par des séries telles que Urgences, Dr House ou encore Les Experts, l'actrice de 44 ans a vraiment explosé en 2008 avec L'Etrange Histoire de Benjamin Button et encore un peu plus en 2011 dans Person of Interest. Malheureusement pour elle, son rôle d'agent de police chevronnée ne lui laissait pas une grande marge de manœuvre. C'est désormais chose faite avec Empire, série dans laquelle elle incarne Cookie Lyon, l'ex-femme de Lucious, patron du label Empire et avec qui elle a eu trois fils. Le show démarre lorsque Cookie sort de prison, après y avoir purgé une peine de 17 ans. Des années pendant lesquelles Lucious a fait fortune grâce à l'argent sale de leur petit trafic de drogue. Bien décidée à reprendre la place qui lui revient de droit, au sein d'Empire et du clan Lyon, elle ne mâche pas ses mots, lâche des "fuck" et des "hoe" à tout-va et en vient aux mains si nécessaire. Dans ce rôle à des années-lumière de ce qu'elle avait fait auparavant, Taraji P. Henson excelle et impressionne, donnant lieu à de magnifique GIFs déjà repris partout sur la Toile. Son jeu d'actrice s'en trouve ici magnifié et l'actrice brille à chaque apparition. Vive mama Cookie !

La fin d'un tabou
Incompris, méprisé et manipulé par son père, Jamal Lyon, le fils cadet, a choisi de ne pas faire son coming-out bien qu'il vive avec son copain Michael. Mais le retour de Cookie change complètement la donne et exacerbe l'homophobie de Lucious. Si le débat est ouvert depuis de nombreuses années, force est de constater que la communauté LGBT est de plus en plus représentée dans les dramas. Néanmoins, il arrive encore trop souvent que la sexualité de ces personnages soit sous-exploitée ou tout simplement mal exploitée, donnant lieu à des intrigues de très mauvais goût. Empire rectifie le tir et montre avec violence et intelligence comment la communauté noire américaine a encore tendance à percevoir les homosexuels. La série ne fait pas dans la leçon de morale ou la caricature mais montre ce que l'on aurait tendance à oublier. Ici, on ne met pas en scène un monde de bisounours où l'épilogue est l'occasion d'un câlin groupé. Et si certaines scènes ou propos peuvent heurter la sensibilité, sachez que c'est un bien pour un mal. En d'autres termes, vous êtes prévenus.

Un patriarche vraiment flippant
Si vous êtes un fan de séries, vous voyez de quoi il est question ici. Utilisée depuis des décennies, la figure patriarcale avait tendance à tomber en désuétude ces dernières années. Mystifié dans Brothers & Sisters, théorisé dans Six Feet Under ou glorifié dans Les Sopranos, le patriarche est source de tensions et de révélations. Dans Empire, Lucious Lyon nous est d'abord présenté come un homme proche de la mort qui veut voir ses fils mériter ce qu'il a créé. Mais la vérité est toute autre : Lucious est un homme redoutable et profondément mauvais, prêt à tuer son meilleur ami, à laisser la mère de ses enfants aller en prison pour lui et à regarder ses enfants se déchirer pour une société. Qui plus est, on n'avait pas vu un Terrence Howard aussi bon depuis Collision en 2004 et Hustle and Flow en 2005. Une sacrée performance !

Les morceaux produits par Timbaland
Qui dit série musicale sur grand network, dit nécessairement producteur de génie derrière. Ainsi, c'est avec beaucoup de plaisir que l'on retrouve le rappeur, chanteur et producteur de 42 ans. S'il a un peu délaissé la scène ces derniers temps, c'est pour mieux produire les autres. Justin Timberlake, Jay Z et Beyoncé lui doivent d'ailleurs beaucoup puisqu'il est derrière leurs derniers albums. Pour Empire, Timbaland compose les mélodies urbaines et s'assure qu'elles entrent dans la ligne artistique de l'ensemble. A l'instar de Glee, les morceaux utilisés chaque semaine sont disponibles par la suite sur iTunes. L'occasion pour les fans du show de se réapproprier les chansons et pour les producteurs de continuer à faire rentrer de l'argent.

Avec des répliques dignes de punchlines, une réalisation clippesque et des personnages hauts en couleurs, Empire est un show qui se consomme sans modération. Pour rappel, la série est diffusée tous les mercredis soirs sur Fox.

Le trailer de la série : 

Par : Wyzman Rajaona