Les nouvelles séries de 2014 qui ont retenu notre attention !

Mois de décembre oblige, nos séries préférées viennent d'entrer en pause hivernale. Un bien pour un mal tant on a eu du mal à toutes les suivre en même temps, à saisir toutes les intrigues secondaires ou à se défaire de tel ou tel personnage qui nous a quittés trop tôt. Néanmoins, profitons de cette trêve pour faire un bilan des nouvelles séries lancées cette saison.

Gotham (FOX)

Sans surprise, vous aurez sans douté remarqué que, sur Addicted To Series, nous aimons beaucoup. Grâce à son univers particulier et son ambiance assez sombre, on s'est beaucoup attaché à cette mise en avant d'un Jim Gordon version 2014. Campé par le gentil Ben McKenzie, on revient semaine après semaine pour voir comment il va s'en sortir et mettre fin à la corruption qui ronge sa ville. Si l'intrigue a parfois un peu de mal à être vraisemblable, on apprécie beaucoup le côté feuilletonnant. Comme Jim Gordon, on a envie de savoir qui a tué les parents de Bruce Wayne et pourquoi. Si l'on regrette que Riddler et Catwoman soient souvent mis de côté et que Bruce Wayne soit trop jeune pour prendre part activement aux enquêtes, le résultat est vraiment bon. Suffisamment pour que l'on veuille vous en parler encore. Et encore !

How To Get Away With Murder (ABC)

Ah la nouvelle-née des studios Shondaland… On en a beaucoup entendu parler, on a beaucoup parlé, parfois à tort, parfois à raison. Sur le papier, tout était bon pour nous faire saliver, nous faire revenir, nous donner de quoi jaser pendant des semaines. Et cela a été le cas, mais pas nécessairement pour les bonnes raisons. Car outre les scènes de sexe très explicites et souvent audacieuses, les apparitions d'une Viola Davis au naturel (comprenez sans son tissage) et les flash-forward à tourner le tournis, on ne sait pas ce qu'il faut vraiment retenir de la première partie de la saison. Plutôt bien construite dans l'ensemble, le winter finale ne nous a pas entièrement convaincus, la faute à un twist final trop prévisible. Cependant, d'un point de vue sociologique, la série est parfaite. Et dans sa case post-Scandal, elle fait bien l'affaire. Du coup, on finira la saison 1 mais on y réfléchira à deux fois avant de se lancer dans la prochaine.

The Flash (The CW)

En octobre dernier, nous vous disions que la série dérivée de Arrow aurait du mal à réaliser les mêmes audiences que feue Smallville. Eh bien ravis de voir que nous avions tort. La série est sympathique, plaisante et se révèle souvent très drôle - grâce aux adorables répliques de Cisco Ramon et à sa manie de trouver des surnoms aux "métahumains" qui croisent la route de Barry Allen. Notons par ailleurs que ce dernier se révèle, épisode après épisode, un peu plus complexe que ce que nous imaginions, une excellente chose. Si on est encore loin d'un Walter White ou d'un Dexter Morgan, il faut tout de même reconnaître que ce n'est pas le boy-scout redouté. Enfin, grâce à un fil rouge qui s'étoffe toutes les semaines, la série se dote d'une véritable mythologie, riche mais claire et efficace. Une très bonne surprise !

Jane The Virgin (CW) 

Adaptation des telenovelas, Jane the Virgin c'est la surprise de la rentrée à la sauce de Ugly Betty sans la partie mode. Déjà considéré comme une série foireuse avant même sa diffusion pour son spitch qui choque : "Jane, une jeune femme très pieuse, encore vierge, sur le point de se fiancer, se retrouve accidentellement inséminée artificiellement après une suite d'événements improbables. Elle porte l'enfant d'un couple dont le mari, suite à un cancer des testicules, n'avait plus qu'un seul espoir d'être le père naturel de ses enfants. Jane se trouve alors face à un dilemme : devenir leur mère porteuse, garder l'enfant puis l'élever comme le sien, ou avorter ?". Il faut dire que les bonnes critiques de la presse américaine ont intrigués et ont poussés à découvrir cette nouveauté. Surprise, le pilote n'est pas mauvais et la suite séduit encore plus avec de bons acteurs capables de jouer à la fois la comédie et le drame avec des intrigues qui ne s’arrêtent de changer la direction des personnages. En bref, Jane the Virigin est la grosse surprise qui ne faut pas rater. 

The McCarthys (CBS) 

Les comédies de CBS sont difficiles à aimer, des blagues à la chaîne, des rires en fond qui ne s’arrêtent pas et des décors qui laissent à désirer. Mais si The Big Bang Theory n'est plus ce qu'elle était, Mom et 2 Broke Girls s'en sortent toujours bien. De même pour la petite nouvelle, The McCarthys, une comédie sur une famille très proche mais pas vraiment. Alors qu'on peut penser qu'elle n'aurait rien de bien originale à offrir, on découvre par surprise que les gags sont très bons et que les personnages nous font bien rire. Une comédie de plus à regarder. 

Par : Wyzman Rajaona et Karim Saoudi