Les critiques // The Walking Dead : Saison 5. Episode 8. Coda.

Comme prévu, cet épisode fut centré sur l’échange d’otage entre le groupe de Rick et celui de l’hôpital. Un épisode sanglant, bien au-dessus du précédent. Rick n’hésite pas à tuer Bob, l’otage qui s’était échappé en l’écrasant en voiture, et en l’achevant d’une balle dans la tête. C’était évitable, mais l’ancien shérif ne fait désormais plus dans la demi-mesure. Pour résumer, c’est « Vous êtes avec moi, ou contre moi ».

L’échange avait tout pour se passer correctement, jusqu’à ce que Beth en décide autrement en poignardant la chef du groupe adverse, sans que je ne comprenne réellement pourquoi. Ça lui vaudra une balle dans la tête assez méritée. Elle est vengée par un Daryl hors de lui. Je pense qu’une fusillade dans les couloirs de l’hôpital aurait été plus logique, et plus mouvementé mais on se quitte sur du « 1 partout, balle au centre », en laissant place à l’émotion, ce qui n’est pas plus mal.

Maggy qui a appris plus tôt que sa sœur était encore en vie a vécu un véritable ascenseur émotionnel au cours de cet épisode et s’effondre lorsqu’elle comprend que Beth n’est plus. Elle est désormais la seule rescapée de sa famille. A l’église, Gabriel dans son rôle de boulet (je ne trouve pas d’autres termes) trouve la bonne idée de ramener une horde de rôdeurs près de l’église, forçant Michonne et Carl à la quitter. Ce prêtre commence vraiment à me taper sur les nerfs. L’épidémie est présente depuis de nombreux mois, mais il ne sait toujours pas tuer un zombie.

Cet épisode est surprenant, je m’attendais à ce que l’échange tourne mal, mais certainement pas à ce que Beth décède, après tout ce qui a été mis en œuvre pour la sauver.

Note : 7/10. En bref, pour une fois, The Walking Dead surprend. Le groupe est sonné, mais de nouveau au complet, prêt à survivre. Jusque quand ?  

Par : Jordan Taffinović