Les critiques // Revenge : Saison 4. Episode 9. Intel.

Après une petite semaine d'interruption, Revenge faisait son retour hier soir sur les écrans US. L'occasion de continuer là où l'on s'était arrêté et de poser de nouvelles bases. Plus solides que les précédentes, espérons.

Emily a mis la main sur l'un des sbires envoyés pour tuer son père qu'elle torture afin d'obtenir des réponses. Ce qui finit par s'avérer payant. Malheureusement, le grand soin que Nolan prend à veiller sur elle et s'assurer qu'elle ne s'égare pas, l'empêche d'obtenir davantage de réponses de son prisonnier. Un mal pour un bien car cela permet à Nolan de se rabibocher avec David et pour nous d'en savoir encore un peu plus sur ses années de captivité. De son côté, Victoria tente encore et toujours d'arranger les choses avec Daniel, mais ce n'est vraiment pas gagné. Tout d'abord parce qu'elle s'y prend mal et parce que Daniel a lui-même des problèmes à gérer. Notamment depuis que Margot a compris qu'il avait couché avec Louise et qu'elle a mis un terme à leur relation. Mais un twist de dernière minute pourrait bien changer la donne. A nouveau.

Voilà les grandes lignes de ce 9ème épisode qui n'a visiblement aucune envie de s'émanciper des intrigues mises en place depuis le début de saison. Et à ce stade, impossible de savoir si c'est une bonne chose. On peut saluer la décision des scénaristes de rester dans la même ligne narrative, le seul hic étant que cette ligne n'est pas très passionnante. Au bout de 9 épisodes, on aurait souhaité que la question "Où était David Clarke ?" ait désormais une réponse concrète. Mais ce n'est pas le cas, et en bons spectateurs que nous sommes, nous rongeons notre frein. Encore et encore.

De plus, parvenus à la quatrième saison, il est bien dommage que les ficelles soient toujours les mêmes : le nouveau personnage est le nouveau méchant. Davantage de subtilité ne serait pas de refus ! Mais qui sait, la suite sera peut-être plus palpitante. Comme toujours, on espère sans vraiment y croire. En attendant, ce 9ème se regarde gentiment, sans s'offusquer pour quoi que ce soit, sans jamais s'impatienter ou s'énerver. C'est déjà ça !

Note : 6/10. En bref, c'est correct.

Dans le prochain épisode : 

Par : Wyzman Rajaona