Les critiques // Arrow : Saison 3. Episode 8. The Brave and the Bold (2).

La première partie du crossover entre The Flash et Arrow n'était pas parfaite, cependant lorsqu'on inverse les choses, que les personnages de Central City rejoignent ceux de Starling City, on change complètement d'ambiance et on passe dans le jouissif du début à la fin. On va dire que Arrow a les éléments pour faire un excellent crossover, de bons méchants, une ambiance sombre ce qui permet de voir la légèreté lorsque le Flash débarque avec son équipe et enfin, de bons personnages secondaires (Diggle, Felicity...). 

C'est donc pour cela que "The Brave and the Bold" est un excellent épisode crossover entre les deux héros. Barry permet de rappeler à Oliver qu'il n'est pas seulement le Arrow et que derrière son costume reste en lui une part d'humanité, il n'est pas donc pas obligé de torturer ses gens lorsque ça lui chante, viens ensuite les flashbacks en fond permettant de montrer la toute première fois où Oliver va devoir torturer des criminels pour sauver des innocents. Si dans les précédents épisodes de Arrow les flashbacks n'étaient pas nécessaires, là ils sont intéressants à suivre et sont liés au présent, de plus, Amanda Waller est un personnage jouissif qui devrait se montrer davantage. 

"The Brave and the Bold" fait revenir le méchant vu en fin d'épisode 7, Captain Boomerang selon Cisco. Un excellent méchant, ancien de la Suicide Squad, charismatique et extrême qui n'a pas peur du Arrow. Après plusieurs étapes pour mettre la main sur le méchant à la recherche de Lyla, Arrow et Flash parviennent à l’arrêter et le mettre dans la prison d'A.R.G.U.S avec comme compagnon Slade Wilson. C'est là aussi qu'on voit que les méchants de Arrow sont plus intéressants que ceux de The Flash hors le Captain Cold jusqu'ici. 

Finalement, ce crossover est comme dire, parfait. Il contient tout ce qu'on pouvait attendre de l'union entre Arrow et Flash. Tout le monde est présent, même Thea, Laurel et le Capitaine Lance. L'équipe de Flash a pris plus d'importance, notamment Cisco, le clown de service mais aussi Caitlin qui réalise que dans Starling City, ça ne rigole pas. Si on devait désigner un point faible dans ce crossover, ce serait peut-être Roy, un personnage transparent qui même avec un beau costume et le Arrow a ses coté, parait fade et presque ridicule (un coup de pied et il est assommé). Colton Haynes en fait peut-etre un peu trop dans son jeu, il ne parait pas naturel et c'est ce qui ne marche pas à l'écran. Maintenant, direction le mid-season finale avec Ra's Al Ghul, mais aussi pour The Flash avec le Reverse-Flash. 

Note : 10/10. En bref, un excellent crossover, bien meilleur et plus riche que le précédent. 

Dans le prochain épisode : 

Par : Karim Saoudi