Les critiques // The Walking Dead : Saison 5. Episode 5. Self Help.

Pour ce 5e acte, l'action et la psychologie ont su s'accorder à merveille. Entre dégommage de zombies et révélations, cet épisode a quelque chose de spécial. Le groupe parti en bus dans l'avant dernier épisode est au centre de l'action (Abraham, Eugène, Glenn, etc). Plutôt sceptique à la base, cet épisode m'a agréablement surpris. Même si ce n'est pas le meilleur de ce que The Walking Dead a à nous offrir, j'ai pris un plaisir coupable à voir la lente descente aux enfers d'Abraham. La pression monte tout doucement, jusqu'à en lui faire perdre la tête.

Obnubilé par l'idée d'atteindre Washington le plus rapidement possible, Abraham décide de continuer à pied après que le bus se soit planté. "We don't go back !" affirme-t-il après avoir éliminé plusieurs rôdeurs. Le groupe arrive alors dans une bibliothèque (étrangement intacte ou presque) et s'y installe pour la nuit. Eugène, -surpris en plein voyeurisme- en profite pour avouer à Tara que c'est lui qui a détruit le bus, de peur de se retrouver seul s'il ne parvient pas à faire fonctionner le fameux remède. Le scientifique assez discret jusque là est mis en avant, et pas vraiment à son avantage, il est la définition même du mot "asocial".

En parallèle, nous avons droit à des flashback sur la vie d'Abraham, ou comment sa femme et ses enfants ont pris peur et ont fini dévoré. Assez courts, ils se forment tel un puzzle et s'accordent parfaitement à l'épisode. Glenn réussi à plusieurs reprises à ramener Abraham à la raison, ça fait plaisir de revoir l'asiatique dans un rôle un peu plus poussé que simplement "le petit ami de Maggy".

Dans les dernières minutes de l'épisode, Eugène avoue qu'il n'a rien d'un scientifique en plein milieu d'un conflit entre les deux hommes du groupe. Il avoue n'être qu'un lâche. S'en est trop pour Abraham qui met k.o Eugène. Le moment est assez fort quand on sait que le désormais faux scientifique était la raison de vivre de l'ancien soldat. Le dernier flashback montre la première rencontre entre Abraham sur le point de se suicider et Eugène, poursuivi par des rôdeurs qui affirme avoir "une mission très importante". Cette quête n'était donc qu'un mensonge.

Le choix de la musique est assez bien choisi, c'est assez rare pour le souligner.

Note : 7/10. En bref, les nerfs d'Abraham sont mis à rude épreuve, le tout est bien ficelé, on comprend les motivations du soldat ce qui le rend empathique.

Par : Jordan Taffinovic