Les critiques // Constantine : Saison 1. Episode 4. A Feast of Friends.

Après nous avoir offert un épisode 3 très convaincant la semaine dernière, Constantine revient cette semaine et niveau rythme c'est beaucoup mieux ! On attendait beaucoup de cet épisode car ce sont les scénaristes Mark Verheiden et David Goyer qui ce sont chargés de cet épisode. Alors que John poursuit la formation de Zed sur ses dons psychiques, un ami de Newcastle revient d'Afrique avec un étranger clandestin. Un démon enfermé dans une bouteille parvient à s'échapper après que les douanes Américaines brises la bouteille ...

Libéré et libre dans les rues, le démon va infester hôte après hôte ceux qui croiseront son chemin, laissant derrière lui un sillage sanglant de nourriture de supermarché et des cadavres. John va donc essayer de remettre ce démon dans sa bouteille en devant revisiter les évènement de Newcastle, où ses souvenirs le ramènent évidement à Astra (la petite fille que John n'a pas réussi à sauver et que l'on aperçoit dans le premier épisode).
Le récit n'est pas des plus originaux mais il a le mérite d'avoir une menace bien crédible. L’ajout de cet ami de longue date pour John offre une dynamique de scènes ayant plus d’intérêt que les dialogues entre Zed et John, sympathiques mais lassants.

Dans la série Constantine n'a pas le droit de fumer des cigarettes, mais celui-ci a droit à la drogue (mais de la drogue shamanique, n'abusons pas), et un petit trip explicatif sur les rites ancestraux en matière d’exorcisme. Un bel effort, qui rappelle au passage le passé addict de John, et qui permet un peu de laisser aller dans la caméra. Au niveau de la réalisation on ressent plus d'envie et de motivation et moins de paresse. Les décors sont très réussis aussi. Il ne sera pas très utile d’insister sur la performance des acteurs, et surtout celle de Matt Ryan qui est toujours aussi parfait en Constantine. Cet épisode est bon, mais on ressens qu'il manque quelque chose ou que la série se retient alors qu'elle a un énorme potentielle !

L'horreur est là (je confirme), les acteurs sont bons mais bien trop peu nombreux et trop isolés pour que l'on se sente concerné dans l'histoire. Il manque un fil rouge à la série (comme la plupart des séries), chaque semaine un démon apparaît, il est vaincu, puis on a plus qu'à attendre la semaine prochaine pour voir le prochain épisode. Mais sinon l'épisode est très bon, le rythme est très bien mené, l'ambiance est d'une bonne noirceur/sombre, tout ce que peut nous offrir une série sur l'exorcisme, l'occulte, les ténèbres etc ... Je me répète chaque semaine mais il faut vraiment que la série exploite l'univers DC Comics/Hellblazer avec des personnages comme Zatanna, le Spectre, Deadman, Swamp Thing etc ... issus de la Justice League Dark.

Note: 8/10. En bref, un bon épisode avec une ambiance toujours aussi sombre et un rythme soutenu !

Dans le prochain épisode : 

Par : Jordan Foulon