Les critiques // Arrow : Saison 3. Episode 5. The Secret Origin of Felicity Smoak.

Après nous avoir bien ennuyée avec l'intrigue autour de la mort de Sara depuis le lancement de la saison 3, Arrow revient cette semaine avec un épisode qui se détache de l'intrigue et nous propose de la nouveauté avec le personnage de Felicity. 

Comme le titre l'indique "The Secret Origin of Felicity Smoak", ce nouvel épisode a pour but de nous en apprendre un peu plus sur l'ancienne vie de Felicity Smoak, qui était-elle avant de faire équipe avec Oliver Queen et de travailler pour l'entreprise de son père ? L'épisode nous apprend qu'il y a 5 ans, Felicity et son petit ami Cooper Sheldon (que vient faire The Big Bang Theory là dedans ?) ont tenté de jouer les héros en hacking mais ça n'a pas vraiment fonctionné puisque le petit ami s'est retrouvé en prison, laissant Felicity culpabilisée en pensant qu'il s'était pendu dans sa cellule. Sans surprise, on apprend un peu plus tard que le petit ami est devenu un psychopathe mais a bien été contrôlé par Miss Smoak qui nous a bien impressionnée. 

Un épisode qui aurait pu arriver un peu tôt dans la série mais il n'est jamais trop tard pour nous en apprendre plus sur le personnage de Felicity et nous faire rencontrer sa mère très différente d'elle. Mais parallèlement, l'épisode va aussi nous montre Ray Palmer, ce dernier est le patron dont tout le monde rêve d'avoir mais il est vraiment temps que la saison décolle vraiment et nous montre le fond du personnage, est-il mauvais ? est-il bon ? va-t-il devenir l’intérêt amoureux de Felicity ? Du mystère encore et encore, tout comme la fin de l'épisode qui nous laisse sur une scène choquante dévoilant que Roy est celui qui a tué Sara dans le toit avec des flèches. Mauvais cauchemar ou souvenir oublié qui revient à la surface ? Un retournement de situation bien intéressant qui fait reprendre un peu des couleurs à la série qui s'était ramollie depuis le début de cette nouvelle saison.

Finalement, ce nouvel épisode de Arrow est très bon, Felicity est au centre de l'intrigue, ça change et c'est intéressant. On nous laisse sur une scène choquante qui change tout. Cependant, il reste encore des points négatifs comme la relation entre Oliver et Thea qui devient énervante et casse le rythme, Laurel qui se montre chaque semaine pour nous dire qu'elle veut venger sa sœur et bien d'autres petits points, qui, espérons-le seront améliorés par la suite.

Note : 8,5/10. En bref, un épisode de Arrow comme on les aime.

Dans le prochain épisode : 

Par : Karim Saoudi