Les critiques // The 100 : Saison 2. Episode 2. Inclement Weather.

Les 48 survivants de The 100 reviennent avec un second épisode rempli d’actions. Certaines questions qui avaient été posées précédemment prennent une autre direction grâce aux informations apportées, notamment pour Clarke et le chancelier Jaha.

On retrouve donc la fille Griffin, toujours réticente à ce nouveau bunker où sont rassemblés des centaines de survivants. Malgré la discussion qu’elle a eu avec le chef Danke, ses interrogations reprennent le dessus lorsque des soldats se font attaquer, soi-disant par les Grounders. Elle reste persuadée que ces attaques sont à l’origine du chef Danke, même après avoir vu les corps et les blessures de ses propres yeux. Son obstination concernant les réelles intentions de ces personnes commence d’ailleurs à exaspérer ses amis, Jasper et Monty, qui ont peur d’être bannis de ce nouvel emplacement si elle continue à enfreindre les lois. Mais Clarke refuse d’entendre ce qu’ils ont à lui dire et trouve un moyen de retourner voir les soldats blessés en se retrouvant à l’infirmerie. Ce qu’elle découvre est alors ahurissant : derrière les murs se trouvent des dizaines de cachots, emprisonnant des gens, probablement des Grounders puisqu’elle voit Anya, avec qui elle s’était retrouvée enfermée dans le bunker de leur station à la fin de la saison une… Ses craintes contre la population de la ville souterraine n’étaient donc pas infondées.

Un autre élément intéressant de cet épisode est la solitude du chancelier Jaha dans la station spatiale. L’épisode précédent se terminait sur des pleurs de bébé, on se demandait si le chancelier hallucinait ou si c’était bien réel. Le manque d’oxygène joue en effet sur ce genre de délire, et même si on pense d’abord que le bébé et réel, on se questionne petit à petit sur la vraie raison de sa présence. Il serait insensé d’abandonner un bébé ici tout en sachant qu’il n’aurait aucune chance de survie… Puis la pièce de jeu d’échec qu’il tient dans ses mains fait rappeler les habitudes de Jaha et de son fils ! Encore inconscient de cette hallucination, il va tenter de le sauver à tout prix et prend un risque énorme en voulant accéder à une autre partie de la station, placée à des kilomètres dans l’espace. Petit clin d’œil à Gravity, Jason Rothenberg envoie Jaha en plein espace, mais la réussite de sa mission périlleuse est trop facile, c’est un peu dommage. Quand bien même, Jaha se retrouve de l’autre côté, sain et sauf et se rend alors compte que le bébé n’existait pas… En voyant une dernière fois son fils, il retrouve la force nécessaire pour s’envoyer sur Terre, retrouver les autres, mais atterri en plein désert, probablement loin de l’équipe de Kane.

En ce qui concerne les autres, rien de bien important, si ce n’est l’opération de Raven qui se retrouve avec une jambe paralysée. Des soldats se font accueillir de la même manière que les adolescents à l’époque : torturés et attachés à un arbre par les Grounders. Octavia prend en otage un des leurs en voulant récupérer Lincoln, mais lors de l’échange, ils se font attaquer et elle se fait assommer… Deux intrigues vraiment intéressantes sont à prendre en compte, on espère que les prochains épisodes seront tout aussi pertinents !


Note : 7/10. En bref, un bon timing, des révélations intéressantes, un épisode plutôt réussi.  

Par : Clelia Six